Décoratrice d'intérieur

Lyon - Rhône - Isère - Ain - Loire - Ardèche - Drôme - Bourgogne - Beaujolais - Saint-Etienne - Villefranche sur Saône - Grenoble - ouest lyonnais - monts d'or - Dombes 

Décoratrice d'intérieur

Lyon - Rhône - Isère - Ain - Loire - Bourgogne - Beaujolais - Saint-Etienne - Villefranche sur Saône - Grenoble - ouest lyonnais - monts d'or - Dombes 

Création 511

Lyon - Ecully

07 61 19 71 85

creation511deco@gmail.com

Confiez votre projet déco à votre décoratrice d'intérieur de Lyon ! Des conseils déco 

Confiez votre projet déco à votre décoratrice d'intérieur à Lyon ! Des conseils déco personnalisés pour un habitat harmonieux, astucieux et à votre image ! 

C comme Création - Le Blog déco

 personnalisés pour un habitat harmonieux, astucieux et à votre image ! 

Bienvenue sur mon blog.

J'aborde ici des sujets variés au sujet de la décoration d'intérieur :

une couleur, une pièce, un objet, un matériau, un style...

Je vous partage aussi mes inspirations et mes conseils déco!

Fin de service - Des ânes et des chameaux

21/06/2021

Fin de service - Des ânes et des chameaux

Comment faciliter le travail des employés de restauration

Fin de service – aux alentours de 23h
54, 53, 52, 51…
Tous les jours, c’est pareil. Je passe au moins 20 minutes à retourner toutes les chaises sur les tables après le service pour pouvoir nettoyer le sol ! 
50, 49, 48…
Elles sont tellement lourdes, lourdes comme des ânes morts ! Et j’en ai 54 à porter ! Et je ne parle pas des 6 chameaux qui servent de tabourets de bar. Ceux-là, je me les garde pour la fin, après m’être occupée des ânes…
47, 46, 45, 44, 43, 42, 41, 40…
Voyons le côté positif : ça fait travailler les abdos profonds avec le gainage, les pectoraux, les biceps…   Le body summer, on l’a toute l’année !
39, 38, 37, 36…
Un service c’est un peu comme une course d’obstacles. Le premier c’est de réussir à porter la vaisselle tout en gardant le rythme. Il n’y a pas que les chaises qui sont lourdes, ce serait trop facile...
35, 34, 33, 32, 31, 30, 29, 28, 27…
Le deuxième obstacle, c’est d’arriver à se faufiler entre les tables, les chaises et les clients sans qu’il n’y ait d’accident. Car au-delà de leur poids d’âne, les chaises sont aussi encombrantes ! La circulation est compliquée dans ce restaurant... Je suis même persuadée qu’on aurait pu gagner quelques couverts si l’aménagement était mieux pensé et le mobilier plus léger.
10, 9, 8, 7, 6, 5, 4…
Le dernier obstacle, c’est le plus dur. Alors que les derniers clients sont partis, que la vaisselle est faite, que le dos est douloureux et les pieds ankylosés, la ligne d’arrivée apparaît. Et là, surgissent les 54 ânes et les 6 chameaux qu’il faut porter pour pouvoir finir la course… 
3, 2, 1, 0 ! 
« Mission ânes » accomplie ! Il ne me reste plus que les chameaux à mettre sur le comptoir, courage ! Je lève les yeux et vois au loin ma collègue cuisinière qui vient de mettre le dernier chameau sur le comptoir. Elle se tourne vers moi avec un grand sourire. Elle sait que c’est difficile tout ça pour mes petits bras. La restauration, c’est aussi l’entraide, l’authenticité, le partage. 
Fin de la course. On se dirige alors vers la sortie en se racontant nos péripéties du service. Et alors que je ferme la porte du restaurant à clé, j’essaie de ne pas penser que demain, après que les femmes de ménage sont passées, je devrai redescendre les ânes et les chameaux que j’ai mis tellement de temps à mettre sur les tables ce soir…

Un menu pas comme les autres La fresque du voyage